6 signes pour démasquer les mauvais inspecteurs en bâtiment facilement

Comme dans la plupart des métiers et professions, on trouve des bons et des mauvais. La profession d’inspecteur en bâtiment d’habitation n’y fait malheureusement pas exception. Surtout qu’elle n’est pas encore réglementée au Québec.

Disponibilité rapide de l’inspecteur

Les bons inspecteurs en bâtiment sont bookés avec plusieurs semaines d’avance et réalisent une à deux inspections par jour. Les bons inspecteurs se réservent également des plages horaires pour rédiger leurs rapports d’inspection. Il est donc peu probable qu’un inspecteur sérieux et professionnel soit disponible à 24 heures d’avis pour venir inspecter une propriété

Une assurance responsabilité civile au lieu d’une assurance contre les erreurs et omissions

Avant de retenir les services d’un inspecteur en bâtiment, vous veillerez à vérifier qu’il est bien assuré, plus spécialement au niveau de sa responsabilité professionnelle contre les erreurs et omissions. Son certificat d’assurance vous indiquera le montant de garantie par sinistre ainsi que le montant de garantie par période d’assurance. Il est important de ne pas confondre l’assurance responsabilité civile et celle contre les erreurs et omissions.

Pas de contrat de service, ni de normes de pratique, ni de rapport écrit

Un inspecteur professionnel vous fera signer un contrat de service en plus de vous fournir une copie des normes de pratique qu’il utilise. Sans ces deux éléments, vous avez très sérieusement affaire à un inspecteur non professionnel!

Votre rapport en 24 heures

Un délai trop court entre une inspection et une remise de rapport peut signifier que le rapport sera baclé ou pire, sous traité. Généralement, les inspecteurs professionnels, qui rédigent et documentent leur rapport d’inspection eux-mêmes vous le remettront en 48 à 72 heures.

Une inspection de moins d’une heure

 La durée d’une inspection varie principalement en fonction du type de propriété et de sa taille. En moyenne, comptez de 2 à 3 heures pour une inspection en bâtiment d’habitation.

Vous ne participez pas à l’inspection

L'inspecteur ne vous invite pas à le suivre ou ne veut pas que vous le suivez pendant son inspection ou encore il refuse de répondre à vos questions. Si l’une de ces situations se produit, il y a de fortes chances que votre inspecteur ne soit pas professionnel ni digne de confiance.